1984-2009, Big Brother va bien.

Publié le par Saint Epondyle


Tout fout le camp. Là dessus rien de nouveau.
Bref moi, énième internaute anti-facebook bourré de bonnes raisons, d’arguments percutants et de petites réflexions hautaino-méprisantes envers les membres du plus grand réseau social du monde, je crains être bientôt contraint par la force des choses de m’y inscrire moi aussi. Et me connaissant, ça risque de me prendre du temps, de me plaire et de me faire totalement adhérer.
Et pourtant, je suis bien mécontent de cet état de fait car, s’il est de notoriété publique que je suis anti-facebook, je sais fort bien que je risque d’être totalement converti si je fais le premier pas. Ca n’est pourtant pas que je ne crois plus en mes arguments de refus de l’auto-fichage, de refus du mélange des tous les gens que l’on connait en un vaste pot-pourri sordide autant que bordélique. Mais voilà, mon association étudiante requerra très bientôt que je me créé un compte, même minimaliste sur ce site afin d’accéder à certains des outils qui sont de mon ressort : les outils de communication. Peut être est-ce là un moyen de me forcer à vivre avec mon époque, comme si je n’étais pas assez connecté comme ça.
Je pondère et fais des concessions, je me dis que personne n’en est mort pour le moment, qu’en créant un profil hyper-sécurisé et en refusant tous ceux qui ne sont pas mes « amis », je ne risque finalement pas grand-chose. Néanmoins, l’idée de créer de plein gré une page sur laquelle iront tous ceux qui me connaissent où croient me connaitre sans plus être Saint Epondyle mais cet individu limité par la chair que je suis là dehors, dans la vraie vie, ne me plait pas du tout. Ce qui est déjà assez net c’est que même en étant inscrit, je pense pouvoir indiquer seulement une initiale en guise de nom de famille. Ca sera déjà ça mais ne réglera pas le problème du « foutoir à amis » dans lequel tous sont à égalité, ce qui n’est jamais le cas dans la réalité.
Quelque part dans son cimetière de la campagne profonde anglaise, Monsieur George Orwell doit se dire qu’un certain ouvrage n’a finalement servi à rien.

Commenter cet article

Dunkel 20/02/2010 22:29


Fais comme moi : quand je vais sur facebook c'est juste pour faire chier des gens. :F


Saint Epondyle 21/02/2010 13:21


Moui, je préfère ne pas y aller du tout en fait. ^^


Alexander 05/11/2009 22:39


Mon Anton ce cher Orwell peut encore dormir tranquille nous n'en sommes pas encore la... Mais oui il va bien falloir plier et attention car notre troisième comparse te déclarera de facto
"Bourgeois" pour les raisons que l'on connait a bon entendeur...


Saint Epondyle 06/11/2009 18:17


Certes.
Je constate avec plaisir que notre petite pression a fait office à merveille, bien que je craint qu'elle se retourne vers moi. Ceci dit, je n'ai pas encore cédé. Un scandale monstrueux enterrant
Facebook en quatre heures est peut être encore possible d'ici là....