Chronique d'une mort annoncée

Publié le par Saint Epondyle

Nous venons de mettre le point final à notre dossier de marketing direct et au diaporama PowerPoint qui l’accompagne. Demain nous devons présenter, devant le client réel, le résultat de nos 4 mois de travail.

Et encore, ça ne serait pas si terrible si n’avions pas, dans mon groupe, cette sensation inévitable d’aller au casse-pipe. En effet, notre groupe part en lambeaux depuis les dernières semaines ; le surmenage et le stress nous font nous entretuer. Demain, nous présentons un projet qui ne tient que grâce à une misérable reliure en plastique, mais pas grâce à une cohérence d’ensemble ou une stratégie solide.
J’ai tout de même insisté pour travailler moi-même sur le dossier et le PowerPoint. Ainsi, je suis sur que si le projet ne tient pas sur le fond, il sera irréprochable sur la forme. Maigre consolation.

Un fait se confirme : j’adore travailler seul.

Commenter cet article

Lando 25/03/2009 01:36

ouep malheureusement on est jamais mieux servi que par soi-même. Il existe des exceptions mais encorefaut-il les trouver ^^Bon courage Tony, je crois en toi  ;)