[Jeu] L'Appel de Cthulhu 6

Publié le par Saint Epondyle

« N’est pas mort ce qui à jamais dort,
Et au long des ères peut mourir même la Mort. »

Nom : L'Appel de Cthulhu 6
Appellation : Cthulhu, l’Appel, l’AdC
Auteurs : Sandy Peterson, Lynn Willis et bien d’autres
Editeurs : Chaosium Inc. en version originale et les éditions Sans-Détour en français
Date de naissance : 1983
Nationalité : Américaine
Concept : Investigation d’horreur dans les années 1920
Système de jeu : Basic System (d100)

En mémoire d’H.P. Lovecraft, Auteur, Erudit et Gentleman de Providence, né en 1890 et décédé en 1937.

S
econd jeu de rôle édité de tous les temps, l’Appel du Cthulhu est LE jeu d’investigation d’horreur qui fait référence dans le milieu du JdR. Le jeu s’inspire de l’œuvre d’Howard Phillips Lovecraft, écrivain américain de l’entre deux guerres. Le principe général du jeu consiste à interpréter des gens du commun des années folles qui, confrontés à de sombres vérités, luttent contre une horreur antédiluvienne venue d’autres mondes et, peu à peu, perdent inexorablement la raison et la vie.

La communauté poulpique est dans le monde du JdR un peu à part. Je pense que généralement les fans de Lovecraft viennent au JdR de l’Appel, sans nécessairement passer par Donj et Warhammer comme les rôlistes classiques. Au contraire, ceux là jouent à des univers d’heroïc-fantasy avant de découvrir Cthulhu. Là, s’lils ne connaissent pas l’univers particulier de Lovecraft, ils peuvent perdre la raison et décider de ne pas jouer au jeu. J’ai même déjà croisé des fans de Lovecraft qui écrivaient des aides de jeu pour le JdR, sans même le pratiquer eux même, signe que cette communauté partage avant tout un imaginaire commun, décliné sur de nombreux supports, dont un JdR. Cette communauté possède la légitimité littéraire, que ne possèdent pas forcément les autres jeux.

Ayant entendu quelques rumeurs sur l’univers de notre cher HP, je décidai l’année dernière de lire sa nouvelle l’Appel de Cthulhu. Subjugué par cet univers riche et tellement ouvert sur l’imagination de chacun, je décidai de me mettre au JdR, à Noël dernier. Je suis depuis entré dans l’univers poulpique jusqu’au cou, j’ai lu quasiment toutes les nouvelles du Maître de Providence et je souhaite poursuivre ma plongée dans le JdR. JdR qui, au passage s’adresse à des joueurs relativement confirmés qui attendent autre chose que du porte-montre-trésor.

L’avantage énorme de ce jeu, en plus du fait qu’il s’inscrit dans un univers riche des écrivains qui le construisirent et de l’activité très développés des communautés poulpiques, en particulier sur Internet. Cette effervescence permet d’adapter réellement le jeu à toute les envies des joueurs et des Meujeux, en termes d’époques, de type de partie et de lieu. On peu jouer à Cthulhu de mille manières, en ne gardant pour point commun que l’horreur. Il est d’ailleurs prévu dans les règles du jeu d’adapter la partie au type de jeu souhaité, de l’horreur pure à l’aventure de type Indiana Jones.

Les univers les plus populaires dans les parties de Cthulhu sont les Twenties (1920), les Thirties (1930), Gaslight (1890), An mil (1000), Delta Green (Contemporain), Delta Green (Vietnam), Actuel (Contemporain) et Cthulhu Rising (Futuriste). Personnellement je préfère largement rester dans l’univers classique, des années 1920. Comme je débute à Cthulhu, je pense qu’il est possible que je veuille changer d’époque plus tard. Les années 1920 ont vraiment de quoi plaire pour un JdR, elles permettent de jouer avec un peu de technologie, mais pas trop. Et surtout, l’entre deux guerre possède un charme inégalable avec ses costumes trois-pièces, ses vieilles voitures, ses machines à écrire, ses biplans et ses photos en noir et blanc.

Publié dans [JdR] Ludothèque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article