[Auteur] Robin Hobb, l’Assassin Royal & les Aventuriers de la Mer

Publié le par Saint Epondyle



Robin Hobb, de son vrai nom Margaret Astrid Lindholm Ogden, née le 5 mars 1952 en Californie est un écrivain américain de fantasy. Elle a commencé à écrire sous le pseudonyme de Megan Lindholm pour des revues en 1971, ainsi que des ouvrages dont on commence à trouver des versions traduites en français. Elle a connu son plus grand succès avec The Farseer Trilogy (L'Assassin royal) en 1995.

Elle est mariée à un pêcheur et mère de quatre enfants. Elle affectionne particulièrement les chiens. Cela a sans doute influencé l'attirance de Fitz (héros de l'Assassin royal) pour les canins. Elle a aussi passé une partie de son enfance en Alaska.

Certains auteurs écrivent sous différents pseudonymes afin de pouvoir écrire dans des genres différents. C'est le cas de Stephen King, qui écrit également sous le nom de Richard Bachman. Les ouvrages signés Robin Hobb et Megan Lindholm, aux éditions Mnémos, Pygmalion, Pré aux Clercs et J'ai lu, s'inscrivent principalement dans le domaine du médiéval-fantastique. La distinction se fait par des approches différentes du genre.

Source : Wikipédia, l’encyclopédie libre


Rien, de Tolkien à Lovecraft en passant par Bram Stoker et Philip K. Dick ne saurait détrôner les œuvres de Robin Hobb dans mon échelle d’appréciation de littérature de fiction (ou heroïc-fantasy). Les deux séries phares de l’auteur sont imbriquées l’une dans l’autre, dans un même univers et avec des personnages différents. La subtilité de ce lien, l’attachement aux personnages et l’histoire très prenante autant que pleine de suspense font pour moi de l’Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer deux séries cultes.

Sans raconter l’histoire, je peux dire que la principal qualité de l’Assassin Royal est sont étalement sur toute la vie du personnage principal, FitzChevalerie Loinvoyant. Au début du premier tome, l’histoire commence avec un Fitz de six ans, qui ne comprend pas les enjeux du monde qui l’entoure. Plus préoccupé au début à voler des friandises et à jouer avec les chiens, il apprend bien vite que sa place dans le monde est très particulière. A la fin du treizième et dernier tome, Fitz a une soixantaine d’années et mesure parfaitement ce qu’a été sa vie. Ce qui est idéal, c’est que le lecteur aussi connait l’ensemble de la vie du héros, ses amis, ses ennemis et pourrait retracer les moments où les uns et les autres furent rencontrés. D’autre part, la narration à la première personne nous livre tous les états d’âme et les pensées du personnage principal. Il en résulte un sentiment d’identification très fort, qui plonge littéralement le lecteur dans l’histoire d’une vie.

L’intrigue des Aventuriers de la Mer commence au milieu de la série de l’Assassin Royal. Les personnages et les lieux sont différents et les seuls points communs sont l’univers de narration et une intrigue interconnectée. Toutefois, on peut largement lire les deux séries indépendamment. On y perd selon moi.

Amateurs de fantasy, la lecture des œuvres de Robin Hobb n’est pas en option.

 

Publié dans [Lire]

Commenter cet article

Mein_jab 03/01/2010 12:26


Je reviens sur cet article pour te demander conseil.

Je viens d'entamer le cycle de l'assassin (j'en suis à la moitié du premier tome) et je me demandais s'il était préférable de lire l'histoire complète concernant Fitz puis lire les "Aventuriers de
la Mer" ou bien faire une coupure dans l'aventure de Fitz pour lire l'autre trilogie?

Quoiqu'il en soit, j'ai bien fait de suivre ton conseil, j'ai rapidement accroché et je trouve ce livre passionnant.


Saint Epondyle 03/01/2010 13:14


Passionnant et encore, tu es loin d'avoir tout vu ! Je t'envie un peu.

A la base, les deux séries sont censées êtres lues dans l'ordre suivant : D'abord les tomes 1 à 6 de l'assassin puis tous les aventuriers de la mer, puis les tomes 7 à 13 de l'assassin.
Personnellement j'ai lu tout l'assassin d'un bloc et les aventuriers après coup, et mon plaisir n'a en rien été lésé.
Je te conseille si tu le peux de lire les deux séries dans l'ordre original prévu par l'auteur. Ca te fait assez de lecture pour un moment.  


Mein_jab 29/08/2009 13:27

Tu as éveillé ma curiosité avec cet article et justement je cherchais une nouvelle série de livre à lire après avoir fini "Légendes du mythe de Cthulhu 1 et 2". J'avais envie de me lancer dans "La roue du temps" (Wheel of  time) de Robert Jordan mais la série de "L'Assassin Royal" me semble fort passionante également et m'attire davantage. Merci pour cet article.

Saint Epondyle 29/08/2009 18:44


Mais de rien. Bonne lecture à toi.


Jenny 29/08/2009 12:33

Je confirme le contenu de cet article sur la qualité de l'écriture. J'en suis au 9ème de l'assassin royal, l'angoisse m'étreint un peu plus au terme de chaque livre et à l'idée que la fin de la saga approche. Le post-Robin Hobb me fait peur... :)En passant, j'espère que tes vacances furent bonnes.

Saint Epondyle 29/08/2009 18:45


Fort bonnes merci. 

Bonne lecture, et félicitations pour ton blog-photos (que je suis par RSS interposé).




Edouard 28/08/2009 21:37

Robin Hobb, elle est un mythe ! (enfin, dans le sens grandiose du terme, je veux dire!) Ses romans sont un référentiel commun et pas seulement pour les rôlistes, mais aussi pour tous les milieux de lecteurs de fantasy/SF et plus généralement des "littératures de l'Imaginaire" comme on dit maintenant. C'est une lecture très prenante, son style est fluide et passionnant, malgré les descriptions parfois détaillées, on ne s'ennuie jamais. Je suis moi-même en train de combler mon retard dans ce domaine (bien que j'ai lu le premier tome de "l'Assassin Royal" il y déjà quelques années ! Et je m'attaque au reste.) Et c'est pour ça que j'ai l'envie irrépressible d'intervenir pour confirmer ! Tout est vrai.

Saint Epondyle 29/08/2009 18:46



^^
Et bien si tout est vrai alors...

Merci pour ton passage ici.