[Analyse transactionnelle] Introduction (1)

Publié le par Saint Epondyle

 

http://kenoath.files.wordpress.com/2009/08/ericberne555.jpg

Je commence à présent une nouvelle rubrique afin de développer une pensé qui m’est venue lors d’un des nombreux cours de mon école qui par ailleurs, est le seul cours réellement digne d’intérêt. Etant donné que j’envisage peut être de suivre un doctorat dans ce domaine, et en général dans le domaine des sciences de l’information et de la communication et que par conséquent les voies saintes et illuminées de l’enseignement demeure entrouvertes pour moi à long terme, je me lance donc dans une tâche pharaonique pour ne pas dire cyclopéenne, celle non seulement d’expliquer à mon lectorat – qui par ailleurs est excellent et hors du commun, un peu cirage ne faisant pas de mal aux bottes dudit lectorat – les théories de l’analyse transactionnelle, mais également celle de lier ces théories au JdR, jeu auquel peuvent s’appliquer selon moi à la perfection lesdites théories. Aussi, introduis-je à présent le sujet.

L’analyse transactionnelle a été inventée par un psychiatre américain, Eric Berne, dans les années 1950. Il s’agit d’un ensemble de théories de la communication et la personnalité, nées de l’observation des comportements en société, inspirées de la psychanalyse et de toutes les sciences humaines en général.

http://users.skynet.be/soutch/bd/rpgb/rpgb24.gif

Les articles suivants traiteront de l’application du modèle PAE dans le cadre du JdR. Cette théorie de la personnalité dite des « états du moi » permettra à très peu de frais aux joueurs éclairés par la lecture de ces articles pertinents et pédagogiques, puisqu’écris par moi, de créer des personnages innovants et réalistes, qu’ils interpréteront sans mal, et aux meujeux de changer de personnalité aussi aisément que de PNJ, mais aussi de créer des prétirés bien pensés et cohérents. Par la suite, j’essaierai de proposer un modèle utilisable dans tous les jeux possibles, adaptation du PAE aux situations rolistiques. J’imagine qu’il sera possible alors de joindre une petite fiche de personnalité et de sociabilité à la fiche du jeu auquel vous jouerez. Libre à chacun ensuite d’utiliser ou pas ma proposition de modèle, mais le seul fait de garder dans un coin de la tête la théorie du PAE permettra à chacun d’améliorer son jeu, dans sa quête – qui est la notre à tous - du perfectionnement incessant de son Roleplay, à l’instar du moine de Shaolin et du perfectionnement de son être, ou de l’investigateur poulpique dans sa quête désespérée d’une connaissance impie.

Bref, vivement la suite.

>> BD issue de http://strip-jdr.over-blog.com/ 

Commenter cet article