Thomas Fersen

Publié le par Saint Epondyle

 

Thomas Fersen est à mon sens le meilleur parolier et compositeur de la chanson française actuelle. Et je pèse mes mots ; très loin des pauvres crétins assenant leurs TDSI, des hideux DJ et leurs boum-boum sans créativité et des bombasses pauvrement siliconées qui squattent nos écrans et nos ondes, Fersen est un réel poète.

Alors oui, d’accord, il est facile et pompeux de parler comme ça, mais le travail sur les textes, les univers et les mélodies est tellement formidable dans le cas de cet artiste hors du commun qu’en écoutant quelques unes de ses chansons, n’importe lesquelles ou presque, on entre dans un univers riche et original, vraiment sans équivalent. Aujourd’hui je me plais à retrouver Monsieur, Jeanne, Blaise, Pégase, Hyacinte, Diane de Poitiers, le fossoyeur ou encore l’araignée énorme lors de mes petites séances musicales. Quasiment à chaque fois que j’écoute une nouvelle chanson de Thomas Fersen, elle devient pour moi un classique. En ce moment, c’est « Pégase » qui a toutes mes faveurs mais bientôt je croirais avoir connu cette chanson depuis toujours. « Pégase » est l’histoire d’un papillon de nuit qui, malgré les mises en garde de sa mère, est séduit par la beauté d’une ampoule électrique et va se bruler les ailes contre elle. On notera quand même la différence avec une Vitaaaaa et son « Pourquoi les hommes ? ». Bref, je vais m’arreter là au risque de paraitre désobligeant.

Bref, je vous mets ici quelques morceaux choisis dont je vous recommande l’écoute. Si cet artiste énorme vous plait, sachez que l’intégralité de son œuvre est en écoute libre sur Deezer.

Une fois de plus, spéciale dédicace Alexander, Zouz, Ben, Mélie, Merry, Greg et Nico ; et surtout Blueberry des Terres celtiques.


 

Publié dans [Ecouter]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexander 12/11/2009 18:18


Evidement Fersen, et évidement Blueberry des terres celtiques! Mais Anton tu ne nous fait pas écouté Monsieur...
Car "...Il étrangle son prochain
        Quand il a le cafard
        Allez hop dans le bassin
        Sous les nénuphars..."